Les producteurs de thé et de café du Yunnan à Paris

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Une réunion de promotions des thés et cafés du Yunnan s’est tenue le 17 juin l’Hôtel de L’Industrie à Paris, en présence de M. le Premier Secrétaire de l’Ambassade de Chine.

 

Sur invitation de M. Li Rong, vice -président du Comité du Commerce du Yunnan, et de M. Olivier Scala, président du Comité Français du Thé, des professionnels français (importateurs, torréfacteurs, commerçants de détail dont notre société Cafés-CouleursThé.com) ont pu rencontrer les producteurs chinois et approfondir de manière conviviale leurs connaissances sur les thés et les cafés de cette belle région du Yunnan.

Peuplé de cinquante millions d’habitants, le Yunnan est situé au sud-ouest de la Chine, jouxtant les frontières de la Birmanie, du Laos et du Vietnam. Il s’agit donc d’une région chaude et humide, mais dont la température est modérée par l’altitude. Si l’on y ajoute un soleil souvent voilé, une terre fertile et le savoir-faire ancestral de sa population, composée de multiples ethnies souvent spécialisées, le Yunnan est un terroir idéal pour la culture des théiers Camilla Sinensis Sinensis et des caféiers arabica.

Même un non-initié associe le thé à la Chine. C’est d’ailleurs au Yunnan que seraient  apparus les premiers théiers et on y trouve encore des arbres pluri centenaires. Le Yunnan est surtout connu pour son thé Pu’Er, un thé sombre post-fermenté dont il existe en fait deux types : le Sheng Cha (thé Pu’Er vert ou cru) et le Shu Cha (thé Pu’Er cuit ou noir). Dans les deux cas il s’agit de thés très pauvres en théine et dont on dit qu’ils aident à la digestion des repas copieux.

Le  Sheng Cha, qui se présente souvent sous forme de galettes compressées, est le thé Pu’Er traditionnel. Il est très apte au vieillissement, noircissant et se bonifiant avec l’âge et pouvant atteindre des prix astronomiques. Par contre la méthode d’obtention de la post-fermentation du Shu Cha n’a été mise au point que vers 1973. Le Pu’Er cuit peut se présenter aussi sous forme de feuilles non compressées, mais nous avons été séduits par un packaging original et bien adapté à nos boutiques, de petits tubes contenant une dizaine de  petites galettes de Shu Cha en emballage papier individuel.

Le Yunnan produit aussi d’excellents thés verts, plus puissants que ceux des autres régions de Chine et bien adaptés à l’éducation du goût, ainsi que de grands thés noirs (rouges pour les chinois) , puissants également mais d’une grande richesse aromatique et sans amertume.

Si le thé coule de source, une production chinoise de café peut surprendre. Cette culture est pourtant déjà séculaire au Yunnan, depuis qu’un missionnaire français y a introduit à la fin du XIX° siècle le premier caféier. L’adaptation de l’arabica à cette région montagneuse a été excellente, au point de devenir caractéristique du terroir. La café est récolté d’octobre à mars puis est traité par méthode humide (café lavé). Après torréfaction, la tasse se révèle très légèrement acidulée, douce et bien équilibrée, avec des notes fruitées.

La société que nous avons rencontrée - la Dehong Hogood Coffee Co. - produit à elle seule un tiers des 40000 tonnes de café du Yunnan, entre 500 et 2000 m. d’altitude. Pour casser le cou à  toute idée préconçue, précisons que cette société est certifiée ISO 9001 et  a obtenu une A. Class Green Food Certification.

 

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.